Kion diras EUa Komisionano Orban pri Esperanto ?

2008.02.11

«  …

C’est l’une des raisons pour lesquelles l’espéranto ne peut devenir la lingua franca de l’Union. Autre raison : la spécificité de l’espéranto, dont le vocabulaire social ou culturel n’est guère étendu. Les conséquences pratiques et financières qu’entraînerait la création ex novo de terminologies spécialisées dans une langue artificielle sont immenses. Que l’on songe aux codes douaniers, par exemple, ou à la législation bancaire, ou encore, aux spécifications techniques de récipients à pression de forme géométrique simple… parfois appelés « cylindres de frein ». J’ajouterai à cela une troisième raison, plus personnelle : je n’attends rien d’une lingua franca, qu’il s’agisse de l’espéranto, du latin ou… de l’anglais. L’histoire montre qu’une lingua franca est un phénomène socio-linguistique spontané, non le fruit d’une décision législative ou politique. «

Pour en savoir plus, et lire les reactions de citoyens à ces propos, aller sur :

http://forums.ec.europa.eu/multilingualism/

Vous pouvez aussi réagir…

Advertisements

Respondi

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Ŝanĝi )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Ŝanĝi )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Ŝanĝi )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Ŝanĝi )

Connecting to %s

%d bloggers like this: